Appelation d'origine protégée

Les engagements
du collectif Roquefort

Savourez le fromage de Roquefort. Un bouquet de pleine nature s’exhale au contact de vos papilles ; ses arômes vous parlent d’un terroir. Une sensation de bien-être vous gagne : tout un univers gustatif s’ouvre à vous. Le Roquefort, c’est cela : un engagement au service d’un goût prononcé, un engagement prononcé au service du goût.

Le goût de la nature

Le Roquefort est le fromage d’une tradition millénaire composé d’ingrédients simples et naturels : un terroir d’origine, des brebis qui pâturent, du lait cru et entier, un champignon microscopique et naturel, le Penicillium roqueforti et la magie de caves d’affinage dans la roche.
Une AOP qui préserve l’équilibre de l’écosystème local : les bergers sortent les troupeaux, qui pâturant, interagissent avec la faune et la flore ; ouvrent les espaces ; préservent la biodiversité et les paysages.

Le goût du terroir

Il y a des milliers d’années, sur les grands causses méridionaux, l’Homme vit de l’élevage de brebis. Ici, ni blé, ni vigne. Le lait de brebis coule et rencontre, par nécessité de conservation, la fraîcheur des grottes. Un grand fromage au goût de son terroir naît : le Roquefort.
Le Roquefort, reconnaissant, cultive un goût prononcé pour son terroir d’origine. L’AOP aime son pays. Elle y développe de l’emploi, des métiers, un savoir-faire spécifique. Elle façonne un pays vivant et vivace :

zone de collecte lait

Les 7 fabricants de Roquefort collectent le lait dans la zone géographique de l’AOP et jusque dans les petits pays les plus reculés, assurant le maintien d’élevages traditionnels nombreux.

bouteilles lait cru

Les 8 laiteries réparties sur le territoire de l’AOP transforment le lait des fermes qui les entourent, réduisant les transports.

visite de fermes

Chaque ferme, chaque fromagerie, fait travailler de nombreux corps de métiers, ajoutant aux 3000 éleveurs et aux 2000 salariés de la fabrication fromagère , de nombreux emplois dans des domaines très diversifiés. Ce dynamisme économique et social préserve un bassin de vie en monde rural : écoles, services, commerces, lieux de culture…

Le goût du bien-être

Au pays du Roquefort, le temps, comme l’espace, s’étirent, laissant plus de place à l’Homme et aux animaux. Les métiers d’éleveur, de fromager sont le fruit d’une tradition, restée sourde aux sirènes du productivisme et de l’intensification.
Les troupeaux pâturent dès que les conditions climatiques le permettent. Etre dehors et manger de l’herbe est dans la nature première de la brebis.
Les bergeries abritent les troupeaux la nuit et quand il fait mauvais temps. Elles sont spacieuses et confortables.
Fourrages, herbes, céréales… produits à la ferme, sont de qualité et concourent à une alimentation équilibrée pour la santé du troupeau.
Les savoir-faire de fromagers et d’affineurs sont transmis et pérennisés dans des laiteries à taille humaine et des caves d’affinage naturelles.

Le bien-être rime avec partage et lien social. Le Roquefort bénéficie d’une organisation collective depuis plus de 90 ans et de nombreuses interactions humaines. Cela crée de l’entraide dans la filière et élève le niveau de qualité de travail et de production grâce à des outils communs.
Un Service Qualité du lait cru pour toute la filière qui permet, par sa connaissance, son expertise, son appui technique, d’accompagner chacun et tous vers un lait cru de très grande qualité pour une grande AOP.
Des services organisés autour des éleveurs pour les accompagner techniquement dans leur élevage (Service Elevage et Unotec-Ovitest).
Un Service Communication pour promouvoir collectivement l’AOP Roquefort et sa filière.
Un service AOP qui garantit transparence et contrôle sur le respect du cahier des charges et défend le Roquefort dans le monde entier.

Le goût haut et fort

Le Roquefort est la grande AOP du goût depuis 1925. Avec sa pâte persillée, au lait cru de brebis, et ses moisissures bleu-vert célèbres, elle incarne le goût, le vrai, et plaide pour la diversité.
Le goût du Roquefort ne cède pas à l’uniformisation des saveurs. Oui, manger du Roquefort revêt un caractère militant. Mais, attention, un militantisme positif, joyeux et communicatif pour garder une alimentation connectée à la Nature ; pour transmettre, apprendre et cultiver au quotidien des plaisirs très français. N’oublions pas que le repas gastronomique français fait partie du Patrimoine culturel immatériel mondial. Alors, le goût, haut et fort avec le Roquefort !

Tranche d’histoire

« Une petite salle d’étude, blanche à la chaux, nette et claire. » C’est la description par l’écrivain animalier Élian-J. Finbert, dans son ouvrage « La Vie pastorale », du Mas Émile-Masclet : un centre de formation pour l’apprentissage du métier de berger, créé en 1947 par la Confédération Générale de Roquefort, déjà soucieuse de perpétuer les pratiques agropastorales. Emile Masclet fut président du Syndicat aveyronnais des fabricants de fromage de Roquefort.

territoire histoire Roquefort

Continuer la découverte …

This post is also available in: Anglais